Journée internationale des personnes handicapées

Formations | 3 décembre 2021

JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPEES

 

Célébrée chaque année depuis 1992 à l’initiative de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), le 3 décembre est la journée internationale des personnes handicapées. « Elle vise à promouvoir la compréhension des questions de handicap et à mobiliser le soutien pour la dignité, le droit et le bien-être des personnes handicapées. »

C'est l'occasion d'une sensibilisation sur les dispositifs de formation en faveur des personnes en situation de handicap.

Le site metiers-services-auto vous présente la vidéo témoignage de deux stagiaires en formation au sein de l’Association Valentin HAUY, qui a mis en place un titre à finalité professionnelle mécanicien cycles avec l’INCM (Institut National du Cycle et du Motocycle). La particularité de la formation est d’être accessible uniquement aux personnes atteintes de déficience visuelle.

 

 

Comment sont intégrées les personnes en situation de handicap au sein de la formation ?

Y a-t-il une adaptation nécessaire pour suivre la formation ?

Quelle insertion sur le marché du travail pour les stagiaires en formation ?

 

Voir le témoignage des deux stagiaires et d’un formateur les accompagnant

Découvrez le site internet de l’Association Valentin HAUY

Découvrez le site internet de l’Institut National du Cycle et du Motocycle

 

FOCUS sur quelques chiffres de la branche des services de l’automobile et le handicap…

7,9% des établissements de la branche déclarent employer au moins un salarié en situation de handicap ; ce qui représente 1,7 % des salariés, soit près de 7 000 salariés, principalement pour handicap physique.

L’invalidité physique est la première cause de handicap pour les salariés handicapés du secteur automobile (62,3 %).

Deux salariés handicapés sur dix employés au sein du secteur souffrent d’un handicap sensoriel. Enfin, près de 20 % des salariés en situation de handicap souffrent d’une incapacité d’une autre nature.

Plus la taille de l’établissement augmente, plus il est probable qu’il emploie au moins un salarié handicapé. Quand les effectifs passent le cap des 20 salariés, il est plus probable qu’il emploie au moins une personne en situation de handicap.